Les Conférences du lundi

Autisme Genève organise depuis 2008, un soir par mois, des cours de sensibilisation à des thématiques très diverses en lien avec les Troubles du Spectre de l’Autisme, destinés aux parents et aux professionnels. Ils ont pour objectif d’informer sur des pratiques et outils éducatifs, mais aussi de créer des espaces d’échanges entre les participants.


Les cours sont gratuits, ils ont lieu à UniMail, de 20h à 22h (salle MR060) ou en visio-conférence si les contraintes sanitaires l’exigent.

Inscription obligatoire en ligne.

Information COVID

Toute personne participant à un évènement ou à une formation continue au sein de l’Université de Genève, doit présenter le certificat COVID qui s’obtient selon les directives de l’Office fédéral de la santé publique OFSP.
Vous trouverez tous les détails ici : https://www.bag.admin.ch/certificat-covid#1424018208.

Le programme des conférences 2021-2022

Lundi 11 octobre 2021

Lorsqu’on accompagne des élèves avec autisme, on se rend bien vite compte qu’ils ont une manière tout à eux de percevoir leur environnement et d’interagir avec lui. Et, en tant qu’intervenant-e, nous faisons partie de leur environnement… Alors, quoi comprendre ? Et comment faire pour se comprendre ?

Dans le cadre de ce cours de sensibilisation, nous vous invitons à découvrir quelques facettes de la pensée autistique et à y déceler une logique spécifique… Ainsi, même cette phrase : « Salut, toi ô grand vizir » adressée à sa maîtresse de 6P en entrant en classe a son explication…

Curieux d’en savoir plus ? Inscrivez-vous ! D’autre surprises vous attendent…

Un élève autiste en classe régulière ? Simple comme “bonjour” ! Présentation de quelques outils-clés.

Marie-Jeanne ACCIETTO, enseignante et formatrice spécialisée en autisme
Laura MASSA, enseignante école primaire, Genève

Lundi 15 novembre 2021

Il s’agit de proposer un modèle pratique de décryptage et d’intervention pour appréhender les comportements défis et les décompensations comportementales, chez les personnes porteuses d’un trouble du spectre autistique avec une déficience intellectuelle sévère. Elle vise à construire une représentation partagée à la fois par les professionnels de soins et ceux secteur socio-éducatif autorisant un abord multidimensionnel et un plan d’intervention étape par étape, selon les compétences de chacun.

Décrypter, soulager les comportements-défi chez la personne porteuse d’un trouble du spectre de l’autisme

Vincent GUINCHAT, pédopsychiatre, Médecin Adjoint-MER, responsable de la Section Mentale du Développement Mental et de l’Unité psychiatrique de Crise du Handicap Mental (CHUV)

Lundi 6 décembre 2021

Que vous recherchiez des articles de presse ou des reportages à propos de l’autisme, et immédiatement, le champ sémantique de la souffrance et de la pathologie sera déployé, contrebalancé parfois par des mythes assimilant l’ensemble des personnes autistes à des génies de l’informatique. Qu’en est-il réellement ? La personne autiste même considérée comme la plus « déficitaire » dispose-t-elle des forces insoupçonnées ?

Des forces des personnes autistes

Amélie TSAAG, wikipédienne, a travaillé trois ans pour le Pr Laurent Mottron
Jean VINCOT, blogueur (https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot)

Lundi 7 février 2022

La transition vers la vie adulte est un moment clé dans chaque parcours de vie. Il est donc important que les futur-e-s adultes et leurs familles ou leur représentant-e légal-e puissent compter sur le soutien des institutions pour mineur-e-s et majeur-e-s ainsi que de celui de l’Etat. Notre croyance est qu’on ne peut répondre à ce défi sans être à l’écoute des besoins des personnes concernées et sans tenir compte de leurs aspirations. C’est pourquoi, un des axes prioritaires consiste à rendre les prestations plus flexibles, de manière à pouvoir accompagner ces jeunes dans la réalisation de leurs projets et à favoriser leurs intégrations sociale et professionnelle.

La transition vers l’âge adulte pour les jeunes avec TSA à Genève

Pilar BLANCO, chargée de cours HES
Valérie BRAVO, directrice des services socio-éducatifs des EPI
Brigitte CARTIER NELLES, psychologue clinicienne, spécialisée dans les troubles du spectre de l’autisme et l’Enseignement Structuré
Vincent GIROUD, adjoint rattaché à la direction du service du suivi de l’élève

Vendredi 25 février 2022

Trop souvent, les habiletés sociales ont été réservées à une partie du spectre de l’autisme, les personnes : les plus autonomes verbales et relativement fluides. Or, s’il est nécessaire de donner les moyens aux enfants autistes de communiquer les besoins, la communication chez les personnes typiques ne se limite pas à ça. Dans une première partie de la réunion, nous verrons quelques spécificités de communication et difficultés qui peuvent expliquer pourquoi les habiletés sociales sont « déficitaires » dans l’autisme. Dans une seconde, les outils spécifiques (vidéomodeling, scénarios sociaux, médiations par les pairs) qui peuvent être utilisés pour travailler les habiletés sociales. Enfin la troisième partie soulignera les différentes interventions possibles en individuel, en duo ou en groupe, via le jeu, le sport adapté ou tout simplement en apprentissage.

C’est en donnant des habiletés sociales aux personnes autistes, mais aussi en développant la motivation à les utiliser qu’alors la communication pour les personnes autistes devient renforçante.

Habiletés sociales pour les enfants peu verbaux

Jean-Philippe PIAT, intervenant et auteur du “Guide de survie de la personne autiste”

Lundi 14 mars 2022

Lors de cette soirée, nous questionnerons l’importance parfois sous-estimée du développement constant des compétences d’autonomie de l’enfance à la vie d’adulte. Nous verrons que certaines de ces compétences, parfois mises de côté faute de temps ou d’énergie, auront un impact direct sur les possibilités futures et les espoirs que l’on pose sur l’enfant devenu jeune adulte et au-delà. Nous esquisserons quelques pistes permettant d’offrir à la personne concernée l’opportunité de devenir un peu plus « ce qu’elle pourrait être ».

Les compétences d’autonomie personnelle, pilier de la transition vers l’âge adulte

Ivan ROUGEMONT, formateur et consultant en autisme – Centre Enikos, Neuchâtel

Lundi 04 avril 2022

Comprendre le fonctionnement atypique du système neuro-sensoriel dans les TSA pour comprendre leur alimentation parfois atypique et complexe. Nous passerons par le chemin sensoriel d’un aliment du point de vue de l’autisme, avant de proposer quelques pistes pour tenter d’aider au quotidien la personne et sa famille.

TSA : des particularités sensorielles à la difficulté alimentaire

Marguy MAJERES, ergothérapeute, praticienne certifiée TEACCH®

Lundi 9 mai 2022

Chez les enfants sans autisme, la recherche démontre que le bilinguisme améliore la «théorie de l’esprit» (y compris la capacité à comprendre les perspectives d’autrui), ainsi que les fonctions exécutives (y compris la capacité à focaliser son attention de manière appropriée). Ces deux aptitudes sont souvent affectées par la condition autistique. Nous avons donc cherché à comprendre si les enfants TSA manipulant plusieurs langues présentaient de moindres difficultés dans ces deux domaines (théorie de l’esprit et fonctions exécutives).

Bilinguisme et Autisme

Stéphanie DURRLEMAN, PhD (Université de Genève et Université de Fribourg), spécialisée dans l’étude du langage chez les enfants TSA